Comment peindre un escalier ?

peinture escalier Le Haillan

Avoir un joli escalier est toujours plaisant en matière de décoration d’intérieur. En redorant son blason, vous allez constater que c’est vraiment une valeur ajoutée à votre pièce. Raison pour laquelle il faut le peindre. En quelques lignes, nous allons vous donner quelques astuces pour donner un coup de peps à votre escalier.

Bien préparer son escalier

Pour que l’escalier puisse bien accueillir la nouvelle peinture, il est indispensable de le nettoyer. Utilisez un décireur pour les escaliers cirés et un décapant pour les escaliers vitrifiés ou peints. Le ponçage est également une excellente alternative pour faire repartir l’escalier de zéro. Pour ce faire, il faut poncer dans le sens de la fibre pour préserver la qualité du bois. Ne négligez surtout pas les coins et les angles pour un magnifique rendu. En ce qui concerne les vis et les clous apparents, il faut les enlever et les remplacer par des nouveaux. Par ailleurs, un traitement bois est obligatoire dans le cas où votre escalier présente des trous à la surface. Si votre escalier est proche d’un mur, veillez à poser un ruban de masquage sur sa surface pour éviter de l’entacher.

Technique de peinture de l’escalier

Il ne faut pas forcément être un professionnel pour peindre son escalier. Toutefois, il faut connaître quelques bases essentielles pour faire ressortir sa beauté. Pour peindre son escalier, il faut commencer par le haut pour que vous puissiez apprécier l’étendue de votre œuvre. Dans le cas où votre escalier est le seul accès à l’étage, il faut intercaler la peinture des marches pour qu’il puisse être toujours fonctionnel. Une fois sèches, attaquez les marches restantes.

Il est bon à savoir que peindre un escalier commence toujours par les balustres. Cela allie à la fois praticité et rapidité. Les marches et les contremarches seront les prochaines. Contrairement à ce que l’on pense, des peintures épaisses ne sont pas saillantes. L’idéal est d’appliquer finement la peinture et de bien la tirée. Une fois que la première couche est sèche, refaite la même procédure.

Pour que la peinture de votre escalier dure dans le temps, appliquer du vitrificateur en guise de finition. Il peut être soit mat, soit satiné, soit brillant. Son objectif reste le même mais seul le rendu est différent. Le vitrificateur a pour rôle de toujours faire ressortir le côté naturel de votre escalier tout en le protégeant. Grâce au vitrificateur, votre escalier sera flambant neuf comme au premier jour.

Comment bien choisir la peinture de mon escalier ?

Comme on ne va pas peindre son escalier chaque année, il est important de choisir une peinture résistante. Dans le cas où l’escalier est en bois, une peinture microporeuse est plus adaptée. Outre cela, la peinture doit allier esthétique et facilité d’entretien. Raison pour laquelle il faut jeter son dévolu sur les peintures qui répondent à ces critères. Même en étant à l’intérieur, la peinture d’un escalier se doit d’être imperméable pour assurer sa longévité.

En ce qui concerne la couleur de la peinture, il faut qu’elle se marie bien avec le style de votre pièce et les décorations à proximité. Les couleurs lumineuses et fraîches sont les plus convoitées puisqu’elles apportent de la gaité. Les amoureux de l’originalité optent pour le ton sur ton. Toutefois, il faut faire attention à l’usage des couleurs vives, car elles risquent de piquer les yeux en permanence.